Merci pour votre inscription
L’achat d’une cuisinière… comment s’y retrouver ?
Votre cuisinière devra bientôt être changée, elle a déjà 20 ou 25 ans ?
Bien sur bien des choses ont changé. Vitro-céramique, autonettoyant, convection, induction, gaz… C’est quoi tout ca ? Les surfaces vitrocéramiques ont presque totalement remplacé les surfaces conventionnelles à serpentins. Certains adorent, d’autres détestent. Pourquoi ?

La raison principale est la puissance des éléments On peut retrouver sur le marché des modèles d’entrée de gamme où les grands éléments ont une puissance de 2000 watts et les petits de 1000 watts. Sur de tels modèles, faire bouillir une bonne quantité d’eau prendra une éternité. Sur certains modèles on peut retrouver des éléments jusqu’à 3000 watts, beaucoup plus performants.

L’autre commentaire qui revient souvent c’est l’entretien. Pour avoir un bon résultat il faut nettoyer régulièrement après chaque repas et l’utilisation d’une pâte nettoyante est préférable aux crèmes du marché.

L’autonettoyant
Elle vous facilite la tâche mais demande quand même certains efforts. La plupart du temps il faut prendre la peine d’enlever les grilles chromées sans quoi la chaleur intense va brûler le chrome et vos grilles perdront leur belle apparence. Certains modèles offrent des grilles émaillées qu’on peut laisser lors de l’autonettoyant.

Le commentaire le plus fréquent face à l’autonettoyant, c’est l’odeur dégagée au début du cycle. Electrolux fabrique certains modèles où l’autonettoyant ne dégage pas de vapeurs nauséabondes.

Une option de nettoyage à la vapeur est offert dans certaines marques, mais ce n’est pas sans travail. La vapeur a pour effet de ramollir les saletés qui seront plus facile à enlever manuellement quand la température interne aura baissée.

La convection véritable (au four)
Elle consiste à cuire en alternance entre l’élément du bas de la cuisinière et un autre au fond de la cavité, en même temps qu’un ventilateur répartit uniformément la chaleur dans toute la cavité du four. Il en résulte une cuisson plus uniforme et plus rapide. Vous pourrez placer par exemple 3 tartes sur chacune des 3 grilles, et les 9 seront cuites uniformément et en même temps.

Il existe sur le marché un autre type de convection appelée convection américaine ou speedbake. Il s’agit en fait d’une cuisinière normale où on a ajouté le ventilateur comme dans une cuisinière à convection, mais comme la chaleur vient toujours du bas, on ne pourra faire cuire aussi uniformément autant d’aliments. Ce principe est beaucoup moins efficace que la convection véritable.

L’induction
La plaque de cuisson de votre nouvelle cuisinière pourrait fonctionner par induction. Le principe est assez simple, 2 générateurs alimentent chacun 2 ronds et produisent un champ électromagnétique qui excite les molécules d’acier de votre casserole ou poêlon et c’est vraiment ce dernier qui chauffe et pas le rond lui-même. Les avantages de ce type de cuisson ultra-rapide sont la plus grande facilité d’entretien, parce que si ça renverse ça ne cuit pas sur la surface. Autre avantage considérable : l’économie d’énergie, ce type de cuisinière a une dépense énergétique d’environ la moitié d’une cuisinière normale.

Attention ! la plupart des cuisinières à induction du marché nécessitent un circuit et un câblage électrique de 50 ampères pour vous donner un rendement de 100%. Frigidaire et Electrolux fabriquent des modèles pouvant fonctionner à 100% avec un circuit électrique normal de 40 ampères.

2 fours : il existe certains modèles de cuisinières qui vous offrent 2 fours distincts qui vous permettent de cuire en même temps 2 aliments différents à des températures différentes, sans transferts de goûts. Le prix à payer pour cette option est que vous perdez le tiroir de rangement.
Tiroir de cuisson ou réchaud : Certains modèles offrent un tiroir de rangement, mais qui au besoin peut servir de réchaud ou même de deuxième four (jusqu’à 450 degrés).

Modèle autonome ou encastrable ?
Une cuisinière autonome est un modèle conventionnel avec tête (tableau de bord au dos au dessus des éléments).
Une cuisinière encastrable n’a pas de tête et les contrôles sont sur le devant au dessus du four. Généralement sur ces modèles le four est un peu plus petit.

Cuisinière au gaz
Il existe une panoplie de modèles au gaz pouvant répondre à tous les goûts et à tous les chefs.
Surface au gaz avec four au gaz ou hybride, surface au gaz avec four électrique.

Plusieurs cuisiniers ne jurent que par le gaz qui réagit instantanément. Par contre de plus en plus de grandes cuisines remplacent le gaz par l’induction, qui est plus rapide, moins coûteux à utiliser, moins de chance d’accident et surtout ça chauffe moins la cuisine car il ne faut jamais perdre de vue que quand quelques brûleurs sont allumés, on voit grimper le thermomètre. L’autre fait à considérer est que toutes les cuisinières au gaz sont conçues pour être reliées au gaz naturel. Quand on les convertit au gaz propane on peut perdre jusqu’à 30 % d’efficacité.

EN SAVOIR PLUS
Les meubles et le net
Nos habitudes d’achat changent de plus en plus.

L’internet facilite grandement notre magasinage. Il peut s’avérer un outil de référence fort utile quand vient le temps de magasiner tel ou tel article. Sans sortir de chez soi, on peut en une heure voir ce que l’on aurait vu en visitant 10 ou 12 magasins et en dépensant plusieurs dollars d’essence, sans parler de la fatigue physique.

Le net est l’outil parfait pour se faire une idée du marché et des tendances actuelles. C’est la façon idéale de bien cibler ce que l’on aime et de bien déterminer notre besoin.

Mais une fois que notre besoin est clair, il est important de se rendre en magasin pour voir, toucher et essayer les nouveaux meubles qui à l’écran vous ont fasciné. Il est primordial de discuter avec un conseiller pour savoir si votre choix s’accorde bien à votre style de vie, votre demeure et votre besoin.

À qui sont destinés ces meubles ?
Une personne seule, une famille nombreuse, des gens lourds ou de grande taille…

Le rôle du conseiller est également de vous aider à choisir un revêtement résistant, durable et d’entretien facile. Il saura vous guider pour que votre achat fasse votre bonheur pendant de nombreuses années.

EN SAVOIR PLUS
Cuir ou faux-cuir?
Le marché actuel regorge de meubles supposément en cuir à des prix ridiculement bas…

Mais la question à se poser c’est : Est-ce du vrai cuir ? On vous écrit même cuir véritable dans certains cas, mais il ne s’agit pas de vrai cuir partout sur le mobilier. Tout ce que l’on vous présente comme du cuir recyclé, laminé, contrecollé, renouvelé, bi-cast… n’est en fait qu’un fini synthétique composé de différentes sortes de vinyle auquel on a collé du cuir déchiqueté à l’endos, de façon à pouvoir parler de cuir.

Mais ne vous y méprenez pas, ce n’est absolument pas du cuir et ces finis fendillent et pèlent souvent en moins de 2 à 3 ans. De plus comme il s’agit d’une matière plastique sur laquelle on est assis, on va souvent transpirer ou grelotter (selon la saison).

Du vrai cuir (généralement du cuir bovin) c’est de la peau et tout comme notre peau, c’est poreux et ça respire. L’air passe au travers et le fini prend presque instantanément la température de notre corps.

Un meuble en cuir entretenu convenablement pourrait faire votre bonheur souvent jusqu’à 15 à 20 ans.La couleur et le fini seront des éléments déterminants par rapport à la durabilité.

Comme le cuir est un matériau plus dispendieux et plus durable, il est important de choisir une teinte qui va rester propre, pas trop salissant et assez neutre, car les teintes vives à la mode se démodent généralement assez rapidement. Optez pour une teinte plus conservatrice et accessoirisez-le avec des punchs de couleur (coussins, jetés, carpette…)
Si la mode change après quelques années, c’est moins dispendieux de changer juste les accessoires.

Sachez aussi que la plupart des petites égratignures ou accrocs qui peuvent survenir à l’usage sont la plupart du temps réparables à coût raisonnable, alors qu’il est pratiquement impossible de réparer les faux-cuirs de façon convenable.

Si l’on considère la durabilité du cuir versus celle du vinyle, le choix est simple… le cuir est moins dispendieux

EN SAVOIR PLUS





Generated in 0.0624sec